Entretenir son hygiène de vie

Bouger et faire du sport

L’activité physique réduit la fonte musculaire et le développement des lipodystrophies, et fortifie les os. Elle permet aussi de lutter contre les risques cardiovasculaires.

La natation et la marche rapide sont des sports idéaux, puisqu’ils assurent un travail complet, tant musculaire que cardiaque, sans brutaliser les muscles et les articulations.

Le cyclisme permet de travailler en parallèle les muscles des jambes et le muscle du cœur. Ce sport est également très intéressant pour raffermir les abdominaux.

La gymnastique de type abdos/fessiers constitue une bonne réponse contre le développement des lipodystrophies.

Le tai-chi et le yoga, quant à eux, sont axés sur la perception du corps et peuvent aider à contrôler un certain stress, tout en dénouant des tensions musculaires et/ou nerveuses.

Enfin, le sport en club ou en salle constitue une excellente occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de sortir de chez soi. Il est donc bon pour la tête et pour le corps.

Préparer les sorties et faire face aux imprévus

Toute sortie, qu’elle soit programmée et susceptible de se prolonger ou imprévue, ne doit pas perturber ou empêcher la prise de vos médicaments. Cela nécessite donc un minimum d’organisation.
Un pilulier discret est toujours très utile : pensez à le préparer avant de sortir, en y mettant vos comprimés du jour et ceux du lendemain (on ne sait jamais), et ajoutez-y vos médicaments de secours (antalgiques, anti-nauséeux…).

En soirée, limitez votre consommation d’alcool et ne consommez pas de drogues.
Alcool et drogues provoquent des pertes de contrôle aboutissant à des conduites à risque.
De plus ils ne font pas bon ménage avec les traitements médicamenteux (notamment les antirétroviraux).

Au restaurant, attention à ce que vous commandez, si votre immunité est vraiment fragilisée (nombre de cellules CD4 bas).
Évitez les plats contenant des aliments crus (carpaccio de viande ou de poisson) et les viandes saignantes ou rosées. Préférez-les bien cuites.
Attention aux petits-fours lors des cocktails : beurres de crevettes, rillettes de thon ou de porc ayant séjourné quelques heures sous les spots développent des germes infectieux, qui peuvent être à l’origine de maux de ventre ou de complications plus sévères.

Si vous avez des problèmes de diabète ou du cholestérol, n’hésitez pas non plus à vous renseigner sur le contenu des plats et choisissez celui qui vous convient le mieux.