Les médicaments pour traiter un état dépressif

Les médicaments pour traiter un état dépressif ne sont pas des médicaments anodins. Ils peuvent avoir des interactions avec d’autres médicaments, notamment certains antirétroviraux, et provoquer des effets indésirables graves. Parlez-en à votre médecin.

Les antidépresseurs agissent sur les symptômes de la dépression, après un temps de latence pouvant aller de quelques jours à deux semaines. Ils doivent être pris régulièrement pendant quelques mois, pour permettre l’amélioration des troubles et la consolidation de cette amélioration.

Il ne faut jamais les arrêter brutalement, car il existe un risque de réapparition des symptômes. L’arrêt très progressif évite ce risque.

Si vous ne ressentez pas d’amélioration , parlez-en à votre médecin. Il y a peut-être un problème de posologie (dose insuffisante) ou de type d’antidépresseur. Des modifications du traitement peuvent être nécessaires.

D’autres médicaments peuvent être utiles dans certains cas :

Les anxiolytiques (parfois appelés tranquillisants) sont prescrits pour calmer l’angoisse, qu’elle soit momentanée ou chronique. Leur utilisation peut entraîner une dépendance et il est recommandé instamment de ne pas en prendre en dehors d’une prescription régulièrement réévaluée.

Les hypnotiques (encore appelés somnifères) permettent de restaurer une qualité de sommeil nécessaire à un bon état psychique: les plus couramment utilisés sont des inducteurs de sommeil. Leur utilisation peut également entraîner une dépendance et leur prescription doit être régulièrement réévaluée.

Les thymorégulateurs ( appelés régulateurs de l’humeur) et les neuroleptiques sont parfois préconisés, ces médicaments nécessitent une prescription particulièrement bien encadrée.

Toute prescription de ces médicaments doit être régulièrement réévaluée et doit s’accompagner d’une réflexion sur l’origine des symptômes. Il est souhaitable qu’une psychothérapie accompagne une prescription de psychotropes.