Qu’est-ce qu’un échec virologique ? Comment survient-il ?

Un échec virologique (ou échec du traitement) correspond à une situation où la charge virale plasmatique n’est pas contrôlée, malgré la prise d’un traitement. En cas d’échec, la prise de sang montre une quantité de VIH dans le sang supérieure à 500 copies/ml. Cette quantité peut parfois être très élevée. Notez que vous pouvez être en échec thérapeutique sans voir de nouveaux symptômes apparaître. La clinique ne reflète pas toujours la virologie.
L’échec virologique peut être la conséquence de plusieurs causes distinctes ou conjuguées :

– une puissance insuffisante du traitement ;

– des interactions médicamenteuses entre les médicaments que vous prenez pour votre pathologie VIH et ceux que vous prenez pour d’autres pathologies, avec ou sans ordonnance, et qui vont limiter l’efficacité des antirétroviraux ;

– un problème de prise de vos médicaments : vous ne prenez pas la bonne quantité, vos prises sont très décalées, vous oubliez régulièrement de prendre votre traitement ou une partie de votre traitement…